Antiquité



Les romains distinguent par le nom de Gaulois (Galli) les celtes situés entre le Rhin et les Pyrénées. C’est ainsi que nous rencontrons des vestiges celtes presque partout en France.


En 58 av. J.C., Jules César envahit la Gaule. En 56 av. J.C, les Vénètes dont la capitale est Vannes se révoltent. Ils sont alliés des Ambilâtres et des Anagnutes. Jules César, allié des Pictons, dont la Capitale est Poitiers lance une contre-offensive et gagne la bataille. En représailles, ces deux peuples sont rattachés au Poitou afin de priver les armoricains du contrôle de la Loire. 
​​​​​​​
Lors de la réorganisation Augustéenne de la Gaule, tout le sud de la Loire avec le pays de Retz et les Mauges fait partie de la grande province d’Aquitaine tandis que le nord Loire appartient à une autre grande province la Lyonnaise qui va de l’Armorique à Lyon en passant par Paris. De cette époque, une voie Gallo-Romaine passe sur notre commune, elle reliait Ratatium (Rezé) à un oppidum Gaulois « Segora » basé au Fief-Sauvin. Ratatium, important port fluvial, servait de relais avec les ports maritimes de l’estuaire Portos-Secor (baie de Bourgneuf) et Corbilio (Couëron). De cette époque date le pont gallo-Romain de Mondolinum (Mouzillon), pont pédestre à trois arches de style roman dont une de style Gothique.


Plus proche de nous, la Chapelle Saint-Barthélémy à Saint-Julien de Concelles est construite sur d’anciens thermes romains.
Converti au christianisme, l’empereur Constantin accorde la liberté de culte en 313. Notre région fût alors évangélisée par Saint-Martin de Tours légionnaire devenu moine puis évêque de Tours (le tympan de notre église s’inspire d’un épisode de sa vie). Au début du Vème siècle la région verra plusieurs invasions venues de l’est puis la Chute de l’Empire Romain en 476. Mais ce n’est qu’au VI ème siècle que la paroisse est fondée par Saint-Martin de Vertou diacre de l’évêque Saint-Félix de Nantes. Le christianisme est désormais bien présent : abbayes et monastères se développent.